Soutenez les agriculteurs éthiopiens !

Ethiopia

Découvrez l'histoire de Konjit Tafa, une jeune agricultrice de 36 ans, dans son combat pour nourrir sa famille...

SOS Faim Luxembourg

SOS Faim Luxembourg

Duration 60 Days
0% funded
0% Complete
0 € of 1,000 €
0 backer(s) 45 days

L’Éthiopie est le symbole emblématique de la famine et de tout ce qui va mal en Afrique. La pauvreté et l’insécurité alimentaire restent un défi majeur, spécifiquement pour les petits producteurs qui représentent 80% de la population. L’agriculture familiale, pour se développer, doit faire face à de nombreux obstacles tels que les sécheresses récurrentes, le manque d’infrastructures d’irrigation, le dysfonctionnement des marchés et les difficultés d’accès aux services financiers.

 

Mais l’Éthiopie c’est aussi des millions d’agriculteurs qui, malgré les difficultés, continuent de se battre et de croire en un monde meilleur sur leurs terres. Parfois, il ne leur suffit que d’un petit
coup de pouce !

 

Depuis qu’elle a perdu son mari, elle assure la subsistance de sa famille en cultivant du teff et des haricots sur ½ hectare. Malmenée régulièrement par la sécheresse, cela ne lui permet pas d’avoir un revenu suffisant pour nourrir sa famille ni éduquer ses 3 enfants.

 

En 2014, Hundee une organisation locale partenaire de SOS Faim, a facilité et financé la création d’une coopérative de collecte de lait dans son village. Cette coopérative collecte le lait des villages les plus reculés pour ensuite le revendre.  Konjit et 39 femmes vulnérables de son groupement ont reçu une génisse et des conseils sur la façon dont elles doivent la nourrir et l’élever pour obtenir une bonne productivité.

 

Konjit est membre de cette coopérative. Cela lui permet d’obtenir un meilleur prix pour son lait que si elle le vendait directement sur le marché. « Sur le marché, le prix du litre de lait est de 9 birr (0,39€). Grâce à notre appartenance à la coopérative, il est de 10 birr (0,43€) !!! En plus, avec la coopérative, nous avons la garantie de vendre notre lait aujourd’hui mais aussi tous les prochains jours. Cela me permet d’avoir un revenu fixe et donc de pouvoir payer l’école ou le docteur si un de mes enfants tombent malade.  La coopérative, elle a changé ma vie !!! », se réjouit Konjit.

 

Et si vous donniez le coup de pouce qui permet à ces agriculteurs comme Konjit d’améliorer durablement leur condition de vie ?

Plus d'informations